segunda-feira, 28 de outubro de 2013

In Voluptia Mors




In Voluptas Mors est un portrait spectaculaire de l'artiste surréaliste espagnol Salvador Dalí, réalisé en collaboration avec le photographe Philippe Halsman en 1951. L'image représente Dalí posant à côté d' un crâne géant, en fait un tableau vivant , qui comprenne sept beaux modèles féminins nues , tous reliés entre eux dans une situation très sexy.

C'est peut-être l'un des interactions les plus complètes des termes «sexe» et «mort» jamais représentées par l'art . Voluptas apparaît dans l'œuvre à travers les nus féminins . En fait Volupté est un célèbre personnage de la mythologie grecque , déesse du plaisir , et elle-même fille d'une relation troublée entre Eros et Psyché , une histoire qui est lui-même plein de symbolismes de la femme traîtresse. Le cadre est l'expression indéniable du terreur masculin inconscient par rapport aux femmes,  sans arriver à dissocier complètement la figure féminine du danger, et dans ce cas là, de la mort.

La vision d' une telle terreur liée à la figure de la femme n'est pas surprenant si on rappelle que Dalí a passé sa vie tourmenté par sa propre homosexualité cachée, confirmée au public seulement après sa mort. Le fait est que la misogynie extrême amène au rejet total de femmes en tant que possibilité sexuelle. Alors, choisir d'autres hommes comme partenaires sexuels est une option pour échapper de leurs peurs inconscientes liées à la sexualité féminine. En outre, l'amour entre deux parts égales est aussi un moyen d'apaiser le désir narcissique extrême de voir son image réfléchi sur un miroir.

Il est connu que plus l'admiration de l'enfant par sa mère existe , plus grand est le lien primordial entre les deux, et plus grandes seront les cicatrices émotionnelles résultats de la rupture de l'unité avec elle. Dalí a déclaré à plusieurs reprises pendant sa vie qu'il adorait sa mère avec une grande ferveur , tandis qu'il craignait son sévère père dans la même mesure .

Aucune forme d' art authentique peut échapper à l' influence de l'inconscient. Dans le cas du surréalisme cette maxime était en effet la propre déclaration de principes du mouvement, célèbre pour des images ressortissantes des formations complexes de l' inconscient , d'habitude bizarres ou déconcertantes . Et In Voluptas Mors est un troublant exemple des femmes des ténèbres, redoutées et désirées, mais toujours secrètement fascinantes



Nenhum comentário:

Postar um comentário

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...